top of page

Le MONDE diplomatique Décembre 2050 en perspective

Ce travail a été réalisé par les élèves-ingénieurs ENSTIB de première année dans le cadre de l’unité d’enseignement « Ethique de l’ingénieur dans la filière forêt-bois ».

Cette nouvelle unité d’enseignement a été mise en place en 2020 et vise plusieurs objectifs :

 

  • Donner aux élèves, immédiatement à leur arrivée à l’ENSTIB, toutes les informations sur la filière, qui soient autres choses que ce que les réseaux sociaux et les médias ont l’habitude de communiquer au grand public.

 

  • Contribuer à leur prise de conscience des enjeux éthiques auxquels ils devront faire face dans l’exercice de leur profession d’ingénieur conscient des conflits et tensions entre intérêts individuels et collectifs et des impacts des technologies sur l'environnement/la société...

 

  • Développer l’esprit critique, contribuer à former des ingénieurs « pensants », capables de nuances, et conscients que leurs activités futures sont en interaction avec la société et la planète.

 

  • Communiquer sous une forme originale, ce que cette génération, qui aura près de 50 ans en 2o23, pense du monde que nous leur laissons...

 

Ce travail de « unes » part d’une hypothèse invérifiable : la presse écrite existera encore, les titres régionaux ou nationaux seront toujours présents. Quelle sera la « une » aussi bien de Vosges Matin que de Charlie Hebdo ? Que seront les grands titres de 2050 ? Nous ne nous sommes autorisé aucune censure, juste un conseil : « soyez impertinents, mais toujours perti-nents ».

 

Ce travail exprime incontestablement l’inquiétude d’une génération face au futur qui s’annonce. Si le pessimisme est présent, il montre aussi que, pour ces élèves de l’ENSTIB, toute cette filière forêt-bois peut contribuer à rendre le monde possible. En 2050, ce sont eux qui seront en responsabilité, ils en ont conscience et n’ont pas l’intention de fuir.

 

Ce travail montre aussi que ces élèves-ingénieurs sont capables d’humour. Le fait de rire avec d'autres nous rapproche et favorise le bonheur. C’est aussi un remède pour guérir un monde en crise.

 

Pascal TRIBOULOT, Samuel NOWAKOWSKI, Flavie NAJEAN.

bottom of page